Accueil Le coin du bon sens A AGO AGORA AGORAVOX. La démocratie est-elle possible ?

A AGO AGORA AGORAVOX. La démocratie est-elle possible ?

0
0
136

A AGO AGORA AGORAVOX. LA DEMOCRATIE EST-ELLE POSSIBLE ?

Ceux qui me connaissent savent que je suis un ardent défenseur de la démocratie permanente,

via un outil numérique permettant à tout citoyen de s’exprimer quand bon lui semble sur tout sujet (*)

Ainsi quand l’application AGORA a été récemment annoncée, cela m’a semblé une action allant dans le bon sens.

MAIS !

Oui mais ! car cette application proposée par le gouvernement a bien des défauts.

alors finalement, posons nous la question « LA DEMOCRATIE EST-ELLE POSSIBLE ? »

 

Reprenons les choses plus largement.

Certains répondront « oui, bien sûr, puisque nous sommes dans un régime démocratique. Chaque citoyen a le droit de vote, il élit librement des représentants sur la base de programmes annoncés. Régulièrement, il peut changer ces représentants s’il le souhaite. Tout va bien »

Mais nous connaissons la face cachée et les inconvénients d’un tel système :

* quel qu’il soit, en général, un programme ne nous convient jamais totalement. Nous sommes pour certains points et contre d’autres. En votant, nous ne choisissons donc que le moins mauvais, sachant être en désaccord avec une partie de ce programme.

* un programme ne prévoit pas tout dans les moindres détails. N’avons nous pas envie de nous prononcer directement sur la guerre en Ukraine, la fâcherie avec la Russie, l’immigration, la retraite, le prix de l’électricité, etc …

* nos représentants sont élus pour une période assez longue (5 à 6 ans), avec quasiment carte blanche sans contrôle des citoyens pendant cette durée. Pas très démocratique ce chèque en blanc.

 

Alors quels autres moyens pour la démocratie, la gestion des affaires par les citoyens, l’expression de la volonté de ces citoyens ?

 

1) l’expression de la volonté des citoyens via des manifs, des grèves.

même si ce sont des droits ancestraux, auxquels bon nombre de citoyens restent attachés,

même si sa suppression provoquerait sans doute parfois un sentiment de privation de liberté, voire de dictature,

ce moyen me semble désormais mauvais car il crée de la gène pour d’autres citoyens.

Que ce soit de l’impossibilité de prendre son train, à la baisse de chiffres d’affaires du commerçant.

Sans parler des violences, casses et dégradations souvent engendrées.

Ne peut-on imaginer une démocratie dans laquelle s’exprimer est possible sans nuire à quiconque ?

 

2) l’expression de la volonté des citoyens via des pétitions genre https://www.change.org ou https://www.mesopinions.com/petition/

pourquoi pas, cela a notamment été à l’origine du mouvement des gilets jaunes avec la pétition de Priscillia LUDOSKY sur le prix des carburants.

Mais au moins 2 défauts

* dans une pétition, le seul choix est de signer ou pas. Hors il manque la possibilité de marquer son opposition sur une idée. 2 pétitions signées par 1000 personnes n’ont pas du tout la même signification si opposition de 100 personnes sur l’une et de 10 000 personnes sur l’autre.

* les outils de pétitions sont nombreux, avec donc l’impossibilité d’être réellement informé des questions posées.

 

3) l’expression de la volonté des citoyens via des trucs genre conventions citoyennes, ou tirage au sort de représentants

Certains y voient LA solution. Personnellement, je n’y crois pas car
* nous retombons sur le fait d’être représenté, donc pas d’expression directe de ce que nous pensons. Et en plus par des personnes que nous n’avons même pas élues, et sans même un programme préalable ! Difficile de parler de démocratie !

* avec un fort risque de manipulation du petit groupe de représentants ainsi constitué, par des animateurs indiquant la bonne voie à suivre. La convention citoyenne sur le climat est sans doute un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faire (non représentative de la volonté générale)

 

4) l’expression de la volonté des citoyens via des forums, qu’ils soient personnels, ou plus larges tel que AGORAVOX par exemple.

Intéressante car ces outils permettent l’échange et l’argumentation.

Mais le défaut des forums personnels est bien sûr leur portée en général assez limitée, et leur grand nombre (dispersion de l’expression).

Concernant par exemple Agoravox (ou similaires), les défauts sont aussi nombreux (outre le fait de la dispersion sur plusieurs outils)

* la gestion manque de transparence (qui administre ? mécanisme de sélection des articles pas très clair, des suppression d’infos souvent incompréhensibles)

* la manipulation est facile (connexions multiples sous divers identifiants pour appuyer ou combattre plus largement une proposition)

* la possibilité de perturber les échanges (par exemple en noyant un commentaire dans un flot d’autres commentaires sans lien avec le sujet, juste pour le rendre « invisible »)

 

5) l’expression directe de la volonté des citoyens via des référendums multiples, ou « du vote en ligne sur tout »

Cela peut être tentant, mais aussi de nombreux défauts.

La multiplication des referendums (à la limite du vote sur tout) risque naturellement d’être lourde et lassante à l’usage.

Il semble en effet illusoire de faire voter 50 millions de personnes chaque fois qu’une décision est nécessaire.

Ainsi une couche relais de « gestionnaires au quotidien » reste incontournable pour prendre les milliers de décisions nécessaires quotidiennement.

Mais ces gestionnaires du quotidien devraient prendre en compte les grandes orientations définies par les citoyens (et actualisées en permanence à leur convenance)

Autre défaut de la gestion directe : le grand risque de gestion à la petite semaine sous le coup de l’émotion. Attention aux décisions hâtives, suite à un événement, sous le coup de l’émotion. DANGER.

 

Nombreux défauts pour tout cela

ALORS l’expression de la volonté des citoyens via l’outil AGORA semblait fort séduisante !

Présenté par le gouvernement, cet outil pourrait donc devenir l’outil officiel pour s’exprimer, comme les élections « présidentielles, législatives, communales, européenne » sont actuellement le moyen officiel pour s’exprimer.

Il présente bien des avantages

* côté unique : pas besoin de multiplier ses recherches pour trouver un moyen d’expression, et disperser les avis. Outil regroupant l’expression de tous les citoyens

* côté officiel : le gestionnaire est connu, sous contrôle du collectif.

* côté sécurité : le système autorise les pseudos (pour garder la notion de vote secret), mais gère la sécurité pour éviter les identifiants multiples et autres magouilles genre pollution par multiplication des messages.

* et surtout, expression possible des citoyens sans préjudice pour quiconque

 

MAIS, même si le principe de départ semble bon,  GROSSE DECEPTION

Certains écriront sans doute qu’un outil géré par le gouvernement ne peut être que synonyme de magouilles et trucages.

Je ne le pense pas, persuadé qu’un contrôle du fonctionnement largement ouvert aux experts techniques de toutes tendances, doit permettre d’éviter les dérapages.

MAIS le système actuel

* a les défauts des pétitions : pas moyen d’exprimer un désaccord sur une proposition

* peut facilement être manipulé par un nombre limité d’acteurs : la sélection des sujets sur les premières semaines montre qu’il existe un groupe efficace concernant les sujets de parentalité, certes intéressants, mais qui ne peuvent être les priorités permanentes des citoyens.

* ne permet d’aborder que très peu de sujets : ceux proposé par le gouvernement, et un seul par semaine pour ceux choisis par les citoyens (avec les problèmes de sélection évoqués)

 

DONC PEUT LARGEMENT MIEUX FAIRE

l’idée de départ est bonne « permettre aux citoyens de s’exprimer directement sur un outils unique et officiel, sécurisé », mais il faut TRES largement ouvrir l’accès à tous les sujets de manière permanente.

Si vous ne connaissez pas encore cette application AGORA, n’hésitez pas à la charger sur votre smartphone pour jouer un peu avec.

Et si vous pensez qu’il y a quelque éléments de bon sens dans cet article, vous pouvez envoyer, via l’appli, toutes les suggestions d’améliorations d’AGORA (pas Agoravox) qui vous paraîtront bonnes.

Bonne réflexion à tous. Défendons la démocratie.

 

 

(*) C’était l’idée déjà exprimée via un outil genre …

http://lecoindubonsens.unblog.fr/2022/02/11/une-democratie-permanente-prenons-lexemple-de-lelection-presidentielle/

https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/une-democratie-permanente-prenons-237839

 

outil numérique officiel unique sécurisé permettant à chaque citoyen

* de définir les grandes orientations sur tous les sujets

* de choisir (et éventuellement remplacer) les « gestionnaires du quotidien » élus

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans Le coin du bon sens

Laisser un commentaire

Consulter aussi

2 millions d’euros en héritage ! bonne idée ?

2 objectifs en apparence contradictoires, et pourtant une solution possible … Sans d…