Accueil Non classé Seïsme Maroc : Aider, oui …, mais comment ?

Seïsme Maroc : Aider, oui …, mais comment ?

0
0
67

Seïsme Maroc : Aider, oui …, mais comment ?

Encore un post pour me faire des copains chez tous ceux qui fonctionnent la larme à l’œil et le mouchoir à la main.

 

Que le seïsme au Maroc soit un drame, c’est une évidence bien triste !

Que l’on aide les marocains dans cette catastrophe, OK bien sûr !

Mais comment les aider ?

 

Facile répondront certains, il y a déjà de nombreuses cagnottes, des appels aux dons du secours populaire, croix rouge, UNICEF, Fondation de France, et autres,…

Simple, il suffit de donner l’argent que l’on peut et que l’on veut.

 

Alors je vous raconte une petite histoire fiction :

Tremblement de terre, M. B. Arnault (au patrimoine bien connu d’environ 50 milliards) est pris sous les décombres.

Pas très loin, diverses personnes font la queue aux restos du cœur (donc naturellement, pas très riches).

Que peuvent-elles faire pour aider la victime du tremblement de terre ?

 

Prendre une pelle et contribuer au dégagement, aux premiers secours. Donner son sang si cela aide. OK, c’est bien.

Ensuite naturellement participer aux collectes, aux appels aux dons, bref donner un peu de son argent …. Parfait !

 

STOP ! certains réflechissent un peu, et me font remarquer que ce n’est pas le coin du bon sens si les bénéficiaires des restos font des chèques pour aider M. Arnault.

 

Bon, revenons à la réalité.

Des équipes de secours françaises sont parties et participent aux urgences (pas choquant qu’un pays ne puisse avoir les équipes pour faire face à une telle catastrophe, donc entraide internationale en oubliant les griefs, pourtants importants, en cours). Don du sang sans doute aussi en cours, excellent car il en faut beaucoup pour les victimes..

 

Et nous arrivons à la phase « appels aux dons du secours populaire , croix rouge, UNICEF, Fondation de France » et similaires.

Les français vont donner de l’argent aux marocains (en direct ou via le financement d’ONG).

 

Bon j’admets que le ratio de richesse entre B. Arnault et les bénéficiaires des restos est assez caricatural, en tout cas exagéré par rapport au ratio de richesse entre la France et le Maroc. Comparons donc les chiffres, par exemple en supposant que cette référence est exacte

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_pays_par_dette_ext%C3%A9rieure

 

Si l’on mesure la richesse/pauvreté d’un pays au travers de sa dette, en particulier de sa dette par habitant, qu’en est-il ?

Dette Maroc 67% de son PIB, dette France 112% de son PIB.

Dette par marocain = 712, dette par français =   48492 soit environ 70 fois plus

 

Ainsi quand chaque français a une dette de 70 dollars, le marocain est « moins pauvre », puisqu’ il ne doit qu’un seul dollar. Malgré tout, c’est le français qui en donne quelques uns vers le marocain, pourtant « plus riche » (moins endetté).

 

Les plus informés d’entre vous sur l’économie me feront remarquer que cela n’a pas de sens car le PIB de la France est bien supérieur à celui du Maroc.

 

Exact si l’on en croit https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_nominal

PIB France 2783 pour seulement 132 PIB Maroc. Ratio d’environ 21

Regardons aussi le PIB par habitant sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_(PPA)_par_habitant

PIB par français 43551 pour seulement 15158 PIB par marocain. Ratio d’environ 3.

 

Ils en déduiront que les français ayant un PIB (en principe une production) plus importante tant globale que par habitant peuvent bien donner, c’est la solidarité.

Ainsi le français restera endetté afin que le marocain ne s’endette pas.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

pas de pub pour les terroristes – silence radio

15 octobre 2016. Nice, hommage aux victimes. Comment susciter des vocations de terroristes…