Accueil economie La seule bonne raison de retarder l’age du départ en retraite (*)

La seule bonne raison de retarder l’age du départ en retraite (*)

0
0
65

La seule bonne raison de retarder l’age du départ en retraite (*)

En ce 15 mars 2023,

8ème manifestation contre le projet de réforme des retraites,

jour également de CMP (réunion entre 7 sénateurs et 7 députés pour tenter de trouver un accord)

voici la SEULE bonne raison pour reporter l’age de départ à la retraite.

 

Encore actif, votre salaire évolue normalement à la hausse. Au minimum alignement sur l’inflation, et espoir d’augmentations personnelles pour de multiples raisons. Bref, au pire votre pouvoir d’achat stagne, mais progresse en général.

Des études ont montré que le rémunération (hors inflation) progresse en moyenne de 70% entre début et fin de carrière, donc +70% en une quarantaine d’année en général.

Qu’en est-il pour les retraités ?

Si vous êtes retraités déjà depuis quelques années, faites vous mêmes l’expérience que je viens de faire : évolution du montant net des retraites (avant impôts) sur une période de 10 ans (donc entre 2013 et 2023).

Sur mon exemple, et même après les récentes augmentations, ce montant net payé en euros est en légère baisse (même si le brut a augmenté sur 10 ans)

Regardons l’inflation sur cette période de 10 ans

février 2013 à février 2023 https://www.insee.fr/fr/statistiques/2418131 le chiffre officiel est 17%

fin 2013 à fin 2023 https://france-inflation.com/calculateur_inflation.php le chiffre officiel est 18.8%

le chiffre officiel, qui s’accroit largement cette année, approche les 20%

 

En résumé, quelques dizaines d’euros en moins en valeur absolue, une inflation (sous estimée ?) vers les 20%, cela fait 20% ou plus de baisse du pouvoir d’achat des retraités.

Pourquoi le pouvoir d’achat des retraités baisse t-il ?

Est-il trop élevé au point que cela justifie une correction ?

Notre gouvernement actuel donne la réponse puisqu’il publie tous les chiffres : les retraités sont environ 18 millions, le montant des retraites ne doit pas dépasser 14% du PIB de la France.

Comme moi, faites le calcul :

18 millions de retraités sur 68 millions de français, les retraités pèsent donc 18/68= 26.5% de la population

ainsi 26.5% de la population doit se contenter de seulement 14% de la richesse nationale

les retraités méritent-ils donc cette baisse de leurs revenus  (-20% en 10 ans),

pourquoi réduire leur part de gâteau qui parait déjà bien faible.

 

EN CONCLUSION, le pouvoir d’achat

actif, c’est +70% en 40 ans

retraité, c’est -20% en 10 ans

calculez l’évolution de votre pouvoir d’achat !!!

et vous conclurez sans doute que c’est la seule bonne raison de retarder l’age du départ en retraite.

(*) heu, c’est de l’humour  (précision pour ceux qui prennent tout à la lettre)

 

Et donc rappel de mes convictions réelles.

Pour une réforme car

* le système actuel est trop complexe et incompréhensible (voir le récent débat au Sénat ou l’on parle de compta = compensation de cotisations entre état et territoires, de compensation entre diverses caisses, mais … rien sur le fond !)

* et surtout le système actuel est injuste, inéquitable avec la multiplicaion de régime spéciaux, fruit du passé, mais désormais injustifiables.

donc le principe « un euro cotisé = mêmes droits pour tous » est une excellente chose. Dommage que ce soit la principale chose abandonnée depuis le projet initial !!!

Contre le projet actuel car

* le report de l’age (comme le serait une remise en cause des 35h) revient à mettre plus de bras et cerveaux sur le marché du travail, ce qui est stupide puisqu’il y a déjà environ 6 millions de personnes que nous ne savons pas utiliser ! (écart entre les 30M de productifs potentiels en age de travailler, et les 24M de productifs réellement utilisés)

* pourquoi créer des notions d’age légal, d’age pivot, de nombre mini d’annuités, de minorations/majorations, … autant de mots qui fachent !

alors qu’il est si simple de permettre le départ à un age librement choisi par chacun pour son cas personnel.

Bien sur le montant de la retraite dépend alors du total cotisé et de l’age (espérance de vie) à ce moment choisi car il faut quand même équilibrer les comptes. Il semble équitable que, si par exemple 2 personnes ayant commencé de travailler à 20 ans, celle qui part en retraite à 55 ans touche moins que celle qui part à 60 ans.

Pénibilité : bien sur, certains métiers sont plus pénibles et justifient un départ plus tôt. Mais cela ne doit pas être un cas particulier du dossier retraite (par ailleurs ingérable si multi métiers dans une vie professionnelle). Il est si simple de gérer ce cas via la rémunération = métier pénible = rémunération accrue = plus de cotisations = permet de partir plus tôt à montant égal sans faire un cas particulier dans les règles de retraites. Naturellement, en phase transitoire, une attribution de points retraites serait sans doute parfois nécessaire pour compenser la rémunération « accrue » non réellement percue.

Enfants :  on peut aussi admettre que le fait d’avoir élevé des enfants permet une retraite anticipée. Mais comme pour la pénibilité, pas de règle speciale dans le dossier retraite. Chaque enfant génère un revenu (à détailler par ailleurs) avec cotisation retraites pour mères (parents?). Et départ à l’age choisi. Chacun définissant ce qui lui semble la meilleure solution pour … lui.


Pas besoin d’une règle uniforme et contraignante pour tous, vivement un peu de liberté. Mais égalité des droits et des règles, n’est ce pas la vraie fraternité ?

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

PARTIE A : JE VAIS ME FAIRE DES COPAINS

PARTIE A : JE VAIS ME FAIRE DES COPAINS Dans cette partie, observons le monde, ou plutôt l…