Accueil economie Autocritique et critiques de décisions récentes

Autocritique et critiques de décisions récentes

0
0
32

Pourquoi un article « Autocritique et critiques de décisions récentes »

D’abord pour prendre en compte les critiques souvent entendues sur mes propositions, et bien sûr, pour amener des précisions/réponses suite à ces critiques.

Ensuite, afin d’illustrer et de tenter de convaincre, prendre divers choix et orientations des décideurs actuels ou récents pour montrer que nous serions mieux s’ils avaient suivi les propositions du projet formalisè dès 2016 (et conçu progressivement bien avant)

Autocritique.

Une critique souvent vue, c’est le côté utopique, révolutionnaire du projet.

Avec des réactions du genre « tout cela c’est du rêve, mais comment je mange jusqu’à la fin du mois »

Nous sommes d’accord, le projet ne va pas régler tous les problèmes pour la semaine prochaine. Il faudra sans doute quelques années.

Mais est ce une raison pour le rejeter ? Il me semble incontournable de connaitre la destination choisie, même si la route peut être longue. Comment chaque jour, à chaque carrefour, choisir le bon chemin si l’on ne sait pas ou l’on veut aller ? Donc se mettre d’accord sur la destination me semble la chose à faire en premier.

Autre critique du même genre « c’est farfelu et irréalisable, il rêve ».

Le « irréalisable » reste à démontrer au cas par cas (et je reste disponible pour argumenter). La plupart des français des années 1780 pensaient sans doute que la fin de la royauté était irréalisable, et pourtant …

Et même en admettant que certains points soient utopistes à court/moyen terme, n’est-il pas intéressant de tenter de s’en approcher (même si pas atteint totalement !). Alors définissons la destination, la situation idéale que nous espérons vivre sans pour l’instant nous soucier du chemin à prendre pour l’atteindre.

 

Cette cible étant définie, comment l’atteindre ?

En faisant la révolution comme en 1789 ?  non, les idées sont peut-être révolutionnaires (au point de parfois paraitre utopistes) mais je ne suis pas un révolutionnaire. Plutôt favorable à une évolution, calme et sereine. Même si bien sûr, nous pouvons logiquement être pressés d’atteindre ce qui parait meilleur.

La méthode consiste donc juste à évoluer progressivement vers cette cible, en prenant les bonnes décisions au jour le jour.
Certes, nous pouvons avoir un rôle actif, et provoquer la prise de décisions sur des sujets un peu en sommeil (les fausses évidences que personne ne contestent), mais tout cela dans le calme, via débats et négociations, démocratiquement ….

Le chapitre suivant illustre la démarche proposée.

Ce qu’il ne fallait pas faire. Ce qu’il aurait fallu faire  …

 

 

 

Critiques de décisions récentes

Liste à la Prévert de divers thèmes  (sans liens entre eux et dans un ordre sans logique)

 

Dossier retraite
M. Macron, fin octobre 22, vous déclarez encore « « Sur la réforme des retraites, l’affaire est assez simple : il manquera 12 à 15 milliards d’euros par an … donc augmenter chaque année …l’âge légal de départ à la retraite, soit 65 ans« 

vous avez une approche de petit comptable qui ne connait que ses chiffres (effectivement en réduisant le nombre de retraités, on diminue le budget nécessaire aux retraites, argument irréfutable d’un petit comptable),

alors qu’un chef de l’état devrait avoir une vision ! pour choisir entre faut-il mieux

« permettre à des plus jeunes de trouver des emplois, et aux anciens de profiter de leurs retraites »

ou « jeunes au chômage, et anciens au boulot » .

Pour moi, vous faites le mauvais choix, mauvaise vision. Petit comptable.

Décisions prises : parler d’age pivot, d’age légal, de nombre d’annuités minimum, d’augmenter ces valeurs pour retarder les départs

Pourquoi sont-elles mauvaises : parce ce qu’elles conduisent a maintenir les anciens au travail, souvent contre leur grè, et parallèlement à laisser des plus jeunes au chômage. Contraire au bon sens, contraire aux libertés individuelles.

Ce qu’il aurait fallu faire : oublier les notions  d’age pivot, d’age légal, de nombre d’annuités minimum, et donc ne pas en modifier les valeurs. Liberté individuelle, libre choix de l’age de départ et du nombre d’annuités. Mais bien sur équilibrer les comptes en calculant le montant de la retraite en fonction du total cotisé (un euro cotisé = mêmes droits pour tous) et de l’espérance de vie à l’age choisi.

Le projet défend le respect de la liberté/responsabilité individuelle maximale.

Dossier Ukraine

Décisions prises :
se fâcher avec la Russie, se priver de son énergie, soutenir unilatéralement l’Ukraine et développer le conflit en fournissant des armes

Pourquoi sont-elles mauvaises :  car elles créent un grand bazar qui pénalise les français, tant sur un plan confort (du manque d’énergie au manque … de moutarde :-) ) que sur le plan sécurité (guerre, déréglement économique/inflation). Et tout cela nous coûte cher alors que beaucoup manquent déjà de ressources.

Ce qu’il aurait fallu faire : tentant de répondre « exactement le contraire » = se fâcher avec personne, ne fournir des armes à personne, encourager une réelle négo sans condamner quiconque a priori, éviter le bazar actuel (et donc tous les effets négatifs induits chez nous). Bazar expliqué au départ pour défendre un pays agressé, pays qui maintenant devient l’agresseur en attaquant la Crimée et déclarant vouloir la reprendre ! Tout ce bazar pour en arriver là ! Mauvais choix depuis le début.

Le projet défend la paix, la non violence et refuse d’envoyer combattre des milliers de personnes contre d’autres milliers. Ces milliers n’étant en général pas volontaires pour le faire (demandez aux soldats russes actuels! Ils préféreraient sans doute rester chez eux)

Dossier Covid

Décisions prises : confinement, obligation de vaccin et pass sanitaire, indemnisation quoi qu’il en coûte, licenciement de certains récalcitrants, communication dramaturgeante

Pourquoi sont-elles mauvaises

confirmation que depuis le début cela ne tourne pas rond sur ce sujet covid,
dès mars 20, encore plus dangereux que covid … la bétise humaine
http://lecoindubonsens.unblog.fr/2020/03/31/pire-que-covid-le-virus-de-la-betise/

mars 2020 riche en virus bêtises
http://lecoindubonsens.unblog.fr/2020/03/21/covid19-3-questions-de-bon-sens-les-reponses-beaucoup-moins/

dès avril 20, on savait qu’un large pourcentage d’immunisés n’arrêtait pas la propagation
http://lecoindubonsens.unblog.fr/2020/04/11/covid19-85000-125000-deces-certains-en-france/

avril 20, le scandale du bourrage de crane et de l’intox, exemple « 9 morts sur 10 ont plus de 64 ans », oui et alors ? normal !
http://lecoindubonsens.unblog.fr/2020/04/16/covid-confinement-prolonge-pour-les-seniors-quoi-que/

aout 21, le scandale du quoi qu’il en coute : un exemple http://lecoindubonsens.unblog.fr/2021/08/22/aides-covid-logique-et-scandale-la-raison-du-petit-est-toujours-la-moins-bonne/
et l’on pourrait ajouter le monde de la restauration qui ne trouve plus de personnel : logique, ils ne sont pas masos puisque pouvant avoir le même pouvoir d’achat sans bosser
http://lecoindubonsens.unblog.fr/2021/08/16/les-fables-de-bonsens-le-retraite-et-le-garcon-de-cafe-quoi-quil-en-coute-personne-sur-le-bord-du-chemin/

Ce qu’il aurait fallu faire

Certes conserver un pouvoir d’achat pour ceux que l’on empêche de produire est une preuve de bon sens et d’équité, donc le quoi qu’il en coûte n’est pas à rejeter en bloc. Mais sans doute l’appliquer de manière plus judicieuse (cf. exemples cités)

Laisser la liberté de vaccination : les vaccinés se protègent et les autres assument leur choix (il apparait clairement que ce vaccin ne freine pas la propagation). Bien sûr, pas de pass, ni de confinement obligatoire (éventuellement des recommandations possibles que chacun suit … ou pas).

Stupide de se priver (en les licenciant) de professionnels de santé dont la France manque. D’autant plus si l’on rappelle l’investissement collectif pour financer de nombreuses années de formation. Quel gâchis.

Des propositions faites dans ce sens pour mieux respecter les libertes/responsabilités individuelles
http://lecoindubonsens.unblog.fr/2021/08/15/grogne-sur-la-vaccination-covid-et-le-pass-sanitaire-et-si-la-solution-etait/

 

Dossier pouvoir d’achat

Décisions prises :  désormais, c’est le principe de  la rustine !

des « restos du coeur » quand certains ne peuvent plus manger (et cela dure depuis plus de 30 ans !), à plus récemment multiplication des rustines type chèque énergie ( après avoir choisi de se priver volontairement de l’énergie russe!)

Pourquoi sont-elles mauvaises : parce ce qu’il me semble plus logique de comprendre pourquoi l’on crève, et d’en corriger la cause, plutôt que de multiplier les rustines au point avoir un pneu (ou un système) qui n’en peut plus : complexe, désagréable (attendre la panne et corriger au lieu d’anticiper)

Ce qu’il aurait fallu faire : comme le projet le propose, anticiper, définir un juste partage des richesses entre jeunes, actifs et seniors. A l’intérieur de chaque enveloppe (en particulier pour actifs et seniors), définir les règles d’un juste partage entre eux. Ce sont les chapitres sur une rémunération équitable, le zéro chômage et la réforme des retraites.
Pour illustrer

http://lecoindubonsens.unblog.fr/2022/10/23/pouvoir-dachat-vaste-sujet-reflechissons-ensemble/

http://lecoindubonsens.unblog.fr/2020/03/22/economie-politique-societe-cest-fastoche-une-nouvelle-approche-juste-avec-bon-sens/

 

Dossier chômage/emploi

Décisions prises :

* comme vu dans le dossier retraite, préférer avoir des chômeurs que des retraités,

*considérer que le plein emploi, c’est 5% de chômeurs,

* et simplement verser des allocations chômage (donner un pouvoir d’achat sans contrepartie)

Pourquoi sont-elles mauvaises
* comme vu dans le dossier retraite, plus logique de permettre aux plus jeunes de vivre décemment de leur travail que de maintenir des « plus agés » en activité contre leur grè
* le plein emploi, c’est zéro chômeur

* verser des allocations chômage (donner un pouvoir d’achat sans contrepartie), n’est pas équitable par rapport à ceux qui doivent produire, et encore plus si, parfois, c’est pour n’avoir un pouvoir d’achat guère supérieur. Avec donc tous les risques de découragements (baisse de production), voire de fraudes.

Ce qu’il aurait fallu faire

* comme vu dans le dossier retraite, préférer des retraités aux chômeurs

* viser le plein emploi zéro chômeur en remplaçant les allocations chômages par une garantie d’emploi, dans sa région, équitablement rémunéré.
proposition pratique http://lecoindubonsens.unblog.fr/2019/03/23/suppression-du-chomage-emploi-pour-tous/

 Dossiers impôts/taxes/droits

Décisions prises : suppression taxe habitation, remplacement ISF par IPI, suppression redevance TV

Pourquoi sont-elles mauvaises

suppression redevance TV : même si cela peut être agréable pour notre compte en banque, avoir accès à la TV est un service réel. Ce service a un coût. Supprimer la redevances revient a faire payer le collectif en lieu et place des utilisateurs = pas très équitable  pour ceux qui n’utilisent pas.
Vous faites remarquer que (presque) tout le monde utilise, donc que cela ne change rien. Exact ! La suppression de la redevance revient donc à remplacer le paiement d’un même service (l’accès TV) à  des tarifs variables selon sa situation fiscale (puisque TV désormais financée par impôts).

OK sur le principe « le plus aisé contribue davantage au financement du collectif », mais seulement via une consommation accrue (plus grande et/ou plus chère), et non par des tarifs à la tête du client. Si tous les tarifs sont proportionnels aux revenus, cela revient à donner le même pouvoir d’achat à tous, et cela lance un autre vaste débat …

suppression taxe habitation, idem même si cela peut être agréable pour notre compte en banque, il semble logique de participer au financement des services locaux anciennement financés par cette taxe.

remplacement ISF par IPI : pourquoi faire payer le propriétaire qui a investi dans de l’immobilier, et exonérer le boursicoteur dont l’objectif est de « faire de l’argent avec son argent » ?

Ce qu’il aurait fallu faire

maintenir une redevance TV, tarif unique pour service identique, permettant un accès aux services collectifs TV. En fait, simple paiement forfaitaire d’un service utilisé, quoi de plus normal ?

remplacer les taxes locales TH et TF par un « paiement forfaitaire des services locaux PFSL » :  il semble logique que ceux qui ont école, collège, lycée, hopital, médecins, commissariat ou gendarmerie, etc. à 2 pas de chez eux … contribuent davantage au financement de tout cela que ceux qui sont à 30 ou 50km

pas de taxation sur la possession, qu’elle soit en nature ou en espèces (en supposant naturellement que la possession est issue de revenus équitables, et en corrigeant les grosses anomalies actuelles via les successions (cf. chapitre sur ce sujet))

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Justice : pauvre France (2). Etre indépendante ne donne pas le droit de gaspiller.

06/10/16 « Après sa condamnation À 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent…