Accueil Le coin du bon sens La démocratie en danger. Mais le danger n’est pas là ou on peut l’imaginer.

La démocratie en danger. Mais le danger n’est pas là ou on peut l’imaginer.

0
0
66

Imaginez 2 profils :

1) Un président de conseil départemental, membre du PS, de plus = porte parole d’une candidate à la présidentielle 2022. N’est ce pas a priori un profil fiable pour défendre la démocratie et les droits de l’homme ?

2) Un éditorialiste, récemment transformé en candidat à la présidentielle. Editorialiste connu pour ses positions sur l’immigration. Certain lui reprochent même souvent une condamnation pour « incitation à la haine raciale » (bon, quand on connait le contexte, cela change bien les choses). D’autres l’accusent même de fascisme. Pour beaucoup de français, a priori ce profil « ne craint-il pas un peu ?», inquiétant pour la démocratie ?

Mais quelle est la réalité des faits ? Voir les liens ci dessous

 

Le deuxième est un candidat à la présidentielle, qui organise simplement un meeting pour exposer son programme. Quoi de plus normal ?

Le premier s’insurge contre ce meeting et agit (pétition, manifs) pour empêcher et/ou perturber ce meeting. De plus agissant avec des associations se déclarant « anti fascistes»

La démocratie et les droits de l’homme, qu’est ce que c’est ? c’est la liberté de pensée et d’expression

La dictature et le fascisme, qu’est ce que c’est ? c’est la pensée unique et l’oppression (si tu ne penses pas comme moi, tais toi !)

ALORS

Qui est le démocrate, usant logiquement de sa liberté de pensée et d’expression ?

Qui est le dictateur, l’oppresseur ?

Monsieur le président, vous avez naturellement le droit de combattre les idées de tous les candidats, mais de par vos fonctions, c’est une erreur inacceptable de s’opposer à la liberté de pensée et d’expression. Les citoyens ne vous paient pas pour cela, c’est de l’usurpation de pouvoir, et si vous avez un peu d’honneur, une telle erreur doit vous conduire à la démission.

 

Quant aux associations « anti fascistes »,

c’est tellement ridicule de se dire antifasciste quand on agit selon « si tu ne penses pas comme moi, tais toi ! »

c’est tellement ridicule de s’appuyer sur un contrat « devant favoriser la diversité » pour refuser la diversité des opinions et candidats a la présidentielle

qu’il n’y a rien à ajouter : elles font de l’auto destruction.

https://pascheznous.fr/

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans Le coin du bon sens

Laisser un commentaire

Consulter aussi

PARTIE D : CE MONDE NOUVEAU EN RESUME

PARTIE D : CE MONDE NOUVEAU EN RESUME Reprenons notre liste initiale, les 10 commandements…