Accueil Le coin du bon sens Intégration, séparation, invasion, colonisation, agression … tous ces « ions » qui font polémique.

Intégration, séparation, invasion, colonisation, agression … tous ces « ions » qui font polémique.

0
0
146

Quelques rappels d’actualité :

l’évacuation des afghans persécutés par les talibans

la non intégration du monde musulman (en particulier salafiste)

la majorité « non blanche » de certaines zones (notamment en Ile de France)

 

Tout cela pousse à réfléchir sur le meilleur choix d’organisation de notre monde.

D’un côté les idéalistes : nous sommes tous frères, libres et égaux, généreux et bienveillants, l’intégration et la vie harmonieuse tous ensemble est la solution idéale.

De plus la métropole est la patrie des droits de l’homme, elle se doit donc encore plus d’accueillir à bras ouverts tous ceux qui souhaitent partager ces valeurs.

 

D’un autre côté les réalistes qui regardent … et que voient-ils ? juste 2 exemples

* des populations différentes. Pour appeler « un chat un chat », celui qui depuis tout jeune a vécu dans un environnement « blanc » doit-il obligatoirement être satisfait de toujours vivre dans SON même quartier mais avec une majorité de « noirs » ? Doit-il accepter d’être traité de raciste quand il fait part de son sentiment d’invasion, alors qu’incontestablement sa ville est envahie par de nouvelles populations forts différentes ?

* des valeurs différentes. L’exemple classique de certains musulmans qui font passer en priorité les règles religieuses avant les règles/lois nationales. Et globalement pour le monde musulman le souhait de montrer sa différence, ne serait-ce que par l’habillement. Et ceci n’est pas une critique spécifique envers les musulmans puisqu’elle peut s’appliquer aussi aux juifs  avec le port de la kippa, et le refus de travail du samedi, sans parler des blocages de porte d’immeuble pour « ne pas appuyer sur le bouton ».

 

ce constat n’est en rien un jugement de valeur, il n’y a pas les bons d’un côté, les mauvais de l’autre, mais une certitude : l’intégration n’est pas crédible !

Alors la cohabitation, en vivant avec nos différences ?

Sur l’exemple « blanc/noir », prenons l’exemple des USA qui ont plus de 2 siècles d’expérience sur le sujet. La conclusion semble claire, ce n’est pas une réussite !

Prenons un exemple franco/français, les Antilles (Martinique/Guadeloupe) : sur place,  mouvements d’indépendance menés essentiellement par les noirs pour s’affranchir des blancs (ce que personnellement je comprends très bien : si la situation actuelle est le fruit de navigateurs français courageux, il n’est pas très logique de réunir métropole et Antilles dans un même pays).

Sur l’exemple « musulman », si la volonté clairement affichée est de vivre avant tout selon des règles religieuses, ne serait ce que limitée à ne pas mettre de porc à la cantine, ou faire des horaires par sexe à la piscine, la cohabitation devient très contraignante, pas crédible ! Et les différences ne se limitent pas à ces 2 « gadgets »

 

Alors, la solution la plus raisonnable pour que chacun vive heureux et en paix, en minimisant les risques de conflits, cette solution n’est-elle pas « chacun chez soi », le contraire de l’intégration.

Puisque d’une part nous sommes différents avec des modes de vie différents, mais d’autre part l’être humain est grégaire et souhaite se regrouper avec d’autres humains qui lui ressemblent (que ce soit la nation, la religion, la couleur de peau, le lieu de naissance ou … le club de boule ou de foot),

alors au lieu de vivre tous ensemble, source de conflits, regroupons nous par affinité.

 

Pour en revenir à la métropole, elle est historiquement depuis des siècles à tendance blanche et chrétienne ou athée, maintenons cette tradition.

Les Antilles sont historiquement depuis des siècles à tendance noire, maintenons cette tradition. Pour des Antilles indépendantes.

Divers pays africains étaient autrefois « la France », et c’est une excellente chose que chacun vive sa vie. En toute indépendance.

Les juifs se regroupent en Israël : parfait !

 

Concernant le mode de vie selon la religion musulmane, et le rôle de la femme dans cette organisation, que cela choque certains métropolitains est logique, mais pourquoi refuser les différences si ce mode de vie convient à certains peuples. Prenons l’exemple des femmes musulmanes en France, rien ne les oblige à porter le voile et à suivre les règles musulmanes. Si nous voyons régulièrement à la TV ces femmes revendiquer ce droit, je n’ai pas connaissance de femmes se plaignant de contraintes dans ce sens. Et s’il y en a, elles peuvent porter plainte et seront défendues par « la France ». Alors si des françaises totalement libres choisissent ce mode de vie, pourquoi être choqué que des femmes d’autres pays le choisissent aussi ? Laissons les vivre selon leurs souhaits sans vouloir toujours imposer nos idées, ne colonisons pas !

 

Naturellement, cela n’empêche pas l’immigration. Combien de français actuels étaient italiens, portugais, polonais, etc … il y a seulement 2 ou 3 générations. Mais s’il ne le disent pas, cela ne se voit pas ! Les anciens gaulois n’ont donc pas le sentiment d’invasion. C’est cela la solution miracle vers la paix …

Et si quelques femmes afghanes souhaitent rejoindre la France pour vivre à la française, effectivement pourquoi ne pas les naturaliser.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans Le coin du bon sens

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Justice : pauvre France (2). Etre indépendante ne donne pas le droit de gaspiller.

06/10/16 « Après sa condamnation À 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent…