Accueil economie Covid : confinement prolongé pour les seniors. QUOI QUE … ! un peu de bon sens SVP

Covid : confinement prolongé pour les seniors. QUOI QUE … ! un peu de bon sens SVP

0
0
259

Comme moi regardez ces 2 informations

sur la mortalité Covid en fonction de l’age

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2622115-coronavirus-victime-france-deces-age-femme-homme-jeune-enfant-personnes-fragiles-maladies/

sur la mortalité habituelle en fonction de l’age

https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/mortalite-cause-deces/taux-mortalite-sexe-age/

faites les calculs (ou faites moi confiance sur ce point) et vous verrez que les plus de 65 ans

représentent habituellement 92.5% des décès en France

représentent 90% des décès dus au Covid.

ALORS, pourquoi parler de surmortalité Covid pour les séniors ?

et donc pourquoi des règles spécifiques sur leur confinement ?

Et certains se posent la question, discrimination ou protection, légal ou pas, constitutionnel ou pas.

Peu importe, mais sans doute une question de bon sens à se poser :

le motif invoqué pour prolonger le confinement des personnes sensibles est de les protéger EUX, en aucun cas il est indiqué que c’est pour protéger les AUTRES.

Il semble donc naturel que le maintien ou pas de ces personnes dites fragiles devrait être UN CHOIX INDIVIDUEL, à eux de comparer avantages et inconvénients de chaque scénario, et de choisir, de prendre leurs responsabilités.

A contrario, si la collectivité impose à certains de se protéger, de réduire leurs risques personnels, il faut immédiatement interdire le tabac, l’alcool, la voiture, les sports à risque, etc. qui sont des risques certains pour les personnes concernées. Soyons logiques et de bon sens. :-)

COMPLEMENT du 19 avril : entendu ce matin, M Hirsch critique la décision de E. Macron du 17 avril et déplore que le confinement des séniors et personnes fragiles ne soient pas prolongé au delà du 11 mai. Son argument « 40% des décès du covid19 sont en Ehpad ».

Alors rappel de quelques données et un peu de maths !

Actuellement environ 800 000 résidents en Ehpad

Bon an, mal an, environ 600 000 décès par an en France

Durée de séjour moyen en Ehpad = un peu plus de 3 ans. Entre 3 et 4 ans, donc mortalité entre 25% et 33% puisque l’on sait que la mort est la principale cause de sortie d’un Ehpad.

Prenons donc 30% de taux moyen : pour 800 000 résidents, cela fait donc 240 000 décès annuels.

240 000 décès en Ehpad sur un total de 600 000 en France, cela fait donc … 40%

Quelle coincidence :-) !  Covid ou pas covid, toujours le même taux ! alors pourquoi parler de surmortalité en Ehpad ? pourquoi défendre une réglementation spécifique ?

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La nouvelle idéologie : il faut se priver !

La nouvelle idéologie : il faut se priver ! De plus en plus fréquents, et encore un éditor…