Accueil economie Jour du dépassement. Et si la solution était bêtement d’être moins nombreux sur terre ?

Jour du dépassement. Et si la solution était bêtement d’être moins nombreux sur terre ?

0
0
50

Jour du dépassement : début mai, c’est la période ou les médias nous expliquent que (selon WWF) les Français et les Européens ont déjà consommé tout ce que la terre a produit pour eux.

Et plus globalement que les terriens consomment chaque année 1.7 fois ce que la terre produit.

MESSAGE ALARMANT car évidemment cette situation de déficit ne peut durer indéfiniment, et le stock diminue.

Si vous lisez le rapport WWF, vous voyez

« « Jusqu’en 1970, la Terre pouvait fournir plus de ressources et de services tirés de la nature chaque année que ce que l’humanité lui demandait. A partir de cette échéance, l’humanité est entrée chaque année en déficit écologique, creusant sa dette tous les ans vis-à-vis de la nature et des biocapacités disponibles sur Terre. Cela fait bientôt un demi-siècle que l’humanité demande plus à la Terre que ce qu’elle est capable de régénérer chaque année » » »

 

A partir de ce constat, les solutions proposées sont nombreuses.

. Reduire la consommation d’energie, de viandes, d’eau,

. Ainsi prendre son vélo, et ne plus prendre l’avion

. Manger des insectes au lieu de manger du bœuf

. etc. (mais souvent des contraintes à s’imposer)

 

Si vous regardez de plus près ce fameux jour du dépassement calculé par WWF pour chaque pays, on observe qu’une forte densité de population défavorise le pays concerné, ainsi le Luxembourg (densité 238h/km2) épuise ses ressources en 47 jours alors que la France resiste 135 jours (densité 118h/km2) pour des comportements individuels probablement assez proches.

Je n’ose imaginer le jour de dépassement de Monaco avec sa densité de 18866 h/km2 et bien connu pour ses grands paturages et ses forêts. Et devons nous immédiatement exécuter tous les monégasques pour leur comportement inadmissible vis-à-vis de la planète ? Non, bien sur !

A l’inverse, dans les jours de dépassement tardif, on retrouve des pays a plus faible densité comme le Niger (16h/km2), la Colombie (42 h/km2) etc

Ainsi,  si le problème, ce n’était pas notre comportement, mais simplement une question de densité !

En effet, même s’il y a sans doute des différences, est-il raisonnable de penser que c’est essentiellement le comportement humain qui explique ces grosses differences de date « dépassement » entre Luxembourg (47j) France (135j) et Monaco (1j???). Les citoyens de ces 3 pays ont-ils des styles de vie réellement différents pour expliquer les écarts? On peut en douter.

 

Toutefois, la densité n’explique pas tout, et par exemple les USA ont une date de dépassement au 14 mars (73j), pour une densité faible de 34 h/km2. Mais WWF attribue aux USA la plus forte consommation mondiale par habitant.

Revenons au rapport WWF « Jusqu’en 1970, la Terre pouvait fournir plus de ressources et de services tirés de la nature chaque année que ce que l’humanité lui demandait »

Et depuis, cela ne va plus du tout !

Alors, que s’est donc t-il passé en 1970 ?

quelle est la différence avant/après ?

Pour ceux qui sont assez agés pour comparer :

. mangez vous plus de bœuf après qu’avant ?, moi non

. faites vous plus de km avec votre voiture ?, moi non

. chauffez vous plus votre logement ? moi, non

. etc …, moi, je n’ai pas conscience d’avoir fondamentalement changé en niveau de consommation des choses produites par la terre

Alors, si notre comportement n’est pas fondamentalement différent (même si nous avons sans doute quelques ordinateurs et smartphones en plus), quoi de neuf depuis 1970 ?

BON DIEU MAIS C’EST BIEN SUR (pour ceux qui se rappellent de R Souplex / Bourrel dans « les 5 dernieres minutes) !

En 1971, la population de la terre a franchi la barre des 4 milliards d’habitants, et en 2020 nous frolons les 8 milliards (le double !).

Pour mémoire, la population était d’environ 0.25 milliard jusqu’en l’an 1000, et n’a dépassé le premier milliard que vers 1800/1900 !

Nous revenons donc bien sur une problématique de densité de population (globale sur terre)

Densité qui explose depuis un peu plus d’un siècle.

 

EN CONCLUSION

Et si en définitive, au lieu de réduire notre consommation (moins de viande, moins de voyages, se chauffer moins, pas prendre l’avion, manger des insectes, etc),

la bonne solution était simplement de nous priver de rien, de respecter nos envies (même si toutefois la lutte contre le gachis reste une bonne chose),

 

MAIS ! en étant moins nombreux sur terre !

Moins d’un milliard jusque vers 1850, 4 milliards en 1970 et tout allait encore bien selon WWF.

Et si l’on se fixait pour objectif de tous revenir a ce seuil de 1970 ?

Puisque à 8 milliards, nous consommons 1.7 la production de la terre, à 4 milliards, c’est bon avec même une petite marge de conso pour ceux qui doivent progresser.

Concernant la France, en 1970 c’était 50 millions (rappelez vous du journal « 50 millions de consommateurs »), maintenant 68 millions.

C’est +36% seulement alors que la terre a fait +100%.

Donc que les plus mauvais élèves culpabilisent d’abord, mais ce ne sont pas les français ! 

Mais pour nous, pourquoi avons-nous fait +18 millions ?

Manquions nous de bras et de cerveaux pour produire les biens et les services qui nous sont nécessaires ?

Non bien sur puisque 6 millions de chomeurs, donc des bras et des cerveaux disponibles que nous ne savons pas utiliser.

Et une petite règle de trois rapide. Globalement nous avons actuellement 24 millions de productifs pour 68 millions d’habitants donc à peu près un productif pour 3 habitants. Ainsi 6 millions de chomeurs, avec leurs familles, représentent a peu près 18 millions d’habitants. CQFD.

Ainsi, en développant la population France de 18 millions d’habitants (dont 6 millions de productifs potentiels, mais inutiles puisque nous ne savons pas les utiliser), nous avons « bêtement » dépasser notre part de ressources disponibles de la terre.

 

Donc, matiere à reflexion

. que faire pour revenir en douceur à 50 millions en France

. que faire pour revenir en douceur à 4 milliards sur terre ?

et arrêtons avec les solutions insectes au lieu de la cote de bœuf, velo et pas d’avion, se geler à 18°, etc (même si, encore une fois, la lutte contre le gachis reste utile)

BONNE REFLEXION !

 

PS : réponse par avance a ceux qui ferait un raccourci rapide, mais totalement déplacé = la bonne solution n’est pas d’exterminer en France les chomeurs et leurs familles ! Je n’y ai même pas pensé :-)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

RETRAITES : 4 erreurs à eviter pour peut-être trouver un consensus …

La retraite, l’un des nombreux points qui font naitre des polemiques et de grandes o…