Accueil Non classé Le jour du dépassement : UN AUTRE REGARD

Le jour du dépassement : UN AUTRE REGARD

0
0
160

Lien WWF = https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/a-partir-du-10-mai-2019-lunion-europeenne-entrera-en-deficit-ecologique 

« la France l’atteindra le 15 mai (contre le 5 mai en 2018) »

Bon, donc les choses s’arrangent puisque nous avons gagné 10 jours en un an. A ce rythme, l’équilibre est atteint dans 23 ans, super !

WWF precise quand même dans son rapport « Après une décennie d’amélioration, la date du Jour du dépassement de la France s’est de nouveau dégradée chaque année depuis 2015 », donc récente amélioration sur 10 ans, ne faisons pas de catastrophisme.

 Plaisanterie mise à part (sur la fiabilité des sources !?), bien que le sujet soit connu, ce sujet à la une de nombreux médias m’a intrigué !

En effet, qu’est ce qui change fondamentalement dans le comportement des français pour que les choses s’améliorent (selon WWF) de 2008 a 2015 puis se dégradent jusqu’en 2018 ?

Pourquoi une telle différence entre le jour de dépassement des français le 15 mai et celui des luxembourgeois le 16 fevrier. Les styles de vie sont-ils si différents entre français et luxembourgeois pour expliquer l’écart entre 47 et 135 jours (presque 3 fois plus !)

Que lit-on : « la France et les Français demanderaient à l’heure actuelle 2,8 fois plus à la nature que ce que les écosystèmes du territoire français sont en mesure de lui fournir. Depuis le 5 mai 2018, nous vivons à crédit. A partir du 10 mai pour l’Europe »

Mais aussi du 1er aout pour la terre entière.
 Donc culpabiliser la France et l’Europe, c’est une chose, mais le problème est autre puisque qu’en prenant la terre entière (incluant les plus écolos, les moins développés, les moins consommateurs de tout), il faudrait déjà 1.7 terre pour produire notre conso globale actuelle.
 Revenons à la France, WWF ecrit « Les empreintes de consommation associées au logement, au transport et à l’alimentation constituent plus des deux tiers de l’empreinte écologique des Français » : avez-vous le sentiment d’avoir réellement changé de comportement sur ces 3 sujets « logement, transport et l’alimentation » entre d’une part les mauvaises années 2016/2018 et les bonnes années « 2008/2015 et 2019 » ?
Dans l’article https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/10-mai-le-jour-du-depassement-pour-les-europeens-en-2019_133534 , on peut lire « le jour du dépassement de la France qui interviendra le 15 mai prochain s’est amélioré de 10 jours par rapport aux années précédentes. Mais l’explication n’est pas à mettre au crédit des politiques de transition énergétique. Il s’agit plutôt d’un rattrapage après des années 2016 et 2017 très mauvaises pour l’agriculture et l’élevage où inondations et météo défavorable ont alourdi l’empreinte de ces secteurs. »
On pourrait donc interpreter toutes ces infos de la manière suivante : « amélioration continue de la situation en France depuis 2008, à l’exception des années 2016 et 2017 a cause des inondations et météo exceptionnellement défavorables, mais amélioration confirmée en 2019 », ce qui est un TOUT AUTRE REGARD !
 De la difficulté d’interpréter des mêmes infos
De la difficulté d’avoir des indicateurs qui veulent dire autre chose que la recherche de l’audimat

Mais le catastrophisme n’est peut-être pas indispensable, et dessert même la cause qu’il prétend défendre.

 

 

Jour de dépassement : les curiosités du rapport WWF !

Intrigué par cette notion de « jour de dépassement », j’ai eu la curiosité de lire le rapport WWF, voici quelques « curiosités » sur cet indicateur qui annonce « la fin du monde » puisque globalement « nous consommons 1.7 fois ce que la terre produit », donc cela ne peut durer très longtemps !
« Depuis 1961, seule l’empreinte par personne liée aux pâturages a fortement diminué en France, … les vaches laitières en particulier ont été beaucoup plus productives (x2 en production de lait par rapport aux années 70). »
  WWF présente cela en point positif ! Personnellement, je me demande quelle est la méthode « naturelle » qui permet de doubler la production de lait par vache en 40 ans !
  WWF présente par pays l’empreinte (= notre consommation par habitant) et la biocapacité (la capacité de production)
  De belles courbes par pays (copie impossible ici) montrent par exemple que pour la France la conso est superieure à la production, d’où la culpabilisation de nos pratiques,
  Alors que pour, par exemple, le Bresil et la Suede, la production est supérieure à la conso.
  OUI MAIS
  * À la différence de la France, la Suède possède une importante réserve écologique avec plus de ressources que la demande exercée par ses habitants. Rapportée par habitant et à sa consommation, l’empreinte écologique de consommation est par contre plus importante en Suède qu’en France (environ 7 pour 3 en France). Alors du français ou du suédois, quel est le meilleur élève ?

* Avec une conso de 3 pour la France, le niveau de production reste sensiblement égal (voire en legere amélioration), alors qu’avec une conso de 3 egalement pour le Bresil, et même seulement 1.5 en Indonésie, les capacités de production de ces 2 pays sont en chute libre ! Alors du français ou du bresilien/indonésien, quel est le meilleur élève ?

IL FAUT DONC SE MEFIER DE CET INDICATEUR « date de dépassement » et des courbes présentées
  « biocapacité individuelle et densité de population fonctionnement « en sens inverse » »,
c’est ce qui explique sans doute la date du 16 fevrier pour le Luxembourg (3 fois plus rapide que la France) pour des comportements sans doute similaires. Pourquoi culpabiliser les habitants d’un pays a forte densité ?
  PAR AILLEURS, beaucoup de communication de WWF France en 2018 pour dire que la situation est grave, mais rien sur l’amélioration 2019 (faites Google « jour de dépassement France 2019 » et vous verrez).
  Cette communication très orientée, dessert à mon avis la cause défendue, car comment avoir confiance dans une organisation aussi peu transparente et manquant d’objectivité

BREF, méfions nous des indicateurs « pour faire de l’audimat », et ne cédons pas à la culpabilisation et au catastrophisme.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Déconfinement, logique et incoherences de la reprise. Une solution …

Bientôt le déconfinement et la reprise annoncée de l’activité. Qu’entendons no…