Accueil economie CONCLUSION

CONCLUSION

0
0
90

CONCLUSION
Lecteurs, si vous avez lu tout ceci sans remettre en cause vos idées reçues, sans chercher à réfléchir le plus objectivement possible, si vous avez tout lu au premier degré en restant dans vos certitudes initiales et vos a priori, …
je viens probablement de me mettre à dos une bonne partie du corps enseignant, du monde de la finance, des chômeurs, du monde du spectacle, des handicapés, des dirigeants et des agents SNCF, les adeptes de diverses religions, les footballeurs, les publicitaires, les agents territoriaux, tous ceux qui pensent bénéficier d’avantages acquis, le monde de la téléphonie mobile, le président de la République, le monde de la justice, les maires de la Lozère (département que j’adore pourtant), les bénévoles, les associations caritatives, les adversaires des 35h, les syndicalistes, quelques ministres et hommes politiques, les luxembourgeois, les corses, les habitants des Dom/Tom et ceux d’Alsace Lorraine, les médias, les laboratoires pharmaceutiques, les forces de polices, les adeptes du « travail au noir », les djihadistes, les migrants, les vignerons de Bordeaux (vin que j’aime pourtant. Aïe je viens de me fâcher avec les vignerons de Bourgogne et d’ailleurs), les PDG, les électeurs de droite, ceux de gauche, et pourquoi pas ceux du centre , … Et j’en oublie sans doute !
Donc CANDIDATS à toutes les élections, pas d’inquiétude ! Si je me présente, … avec autant d’opposants, aucune chance d’être élu !
Par ailleurs, dans ce livre restent sans doute encore quelques fautes d’orthographe, quelques erreurs de chiffres, voire quelques erreurs tout court ! A ce stade de la lecture, mes détracteurs ont sans doute déjà souligné tout cela avec plaisir. Mais ce n’est pas grave, je reste prêt à corriger sans difficulté tel ou tel point litigieux.
Ce qui me semble important, c’est de comprendre le sens général des analyses et des propositions, de se rendre compte que cela fait un tout quand même assez cohérent, et que cela vaut sans doute la peine d’essayer pour améliorer les choses.
Alors qui reste-il pour me soutenir … ?
Ceux qui ont un peu d’humour, voire un peu d’autodérision,
Ceux qui tentent, sans a priori, de faire preuve de simple bon sens,
Pour réfléchir sur le monde actuel, malheureusement bien imparfait, et tenter d’imaginer des solutions pour améliorer les choses.
Ceux qui ont compris mes prises de positions et mes argumentations, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont d’accord sur tout et partagent obligatoirement tous ces points de vue. Mais ils sont capables d’argumenter sur tel ou tel point, sans polémique ni agressivité, pour faire évoluer ces propositions vers des solutions encore meilleures.
107
Etes-vous nombreux avec moi ? Je l’espère.
Bien sûr non pour avoir des électeurs et être élu. Je n’ai aucune intention de rejoindre le monde politique, et de me présenter à la moindre élection.
Mais parce que cela signifierait que collectivement nous sommes encore capables de sortir des « idées reçues » et « fausses évidences » qui règnent en maitre actuellement.
Que nous sommes capables de sortir des débats stériles quotidiens, de réfléchir sereinement pour enfin construire quelque chose de meilleur basé, tout simplement, sur du bon sens.
Bien sur un livre, même si le nombre de pages dépasse la centaine, ne peut décrire tous les détails de ce nouveau monde, il reste encore à faire …
Faisons-le-ensemble. Si vous partagez bon nombre des idées de ce livre (même si probablement pas tout), parlez-en autour de vous, argumentez, soyez convaincants comme j’ai tenté de l’être.
En espérant pouvoir dire rapidement « Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes … 67 millions, 7 milliards, en arrivant au bonheur»
Poursuivons ensemble site www.lecoindubonsens.free.fr
Vos commentaires et vos propositions sont les bienvenus.
MERCI à tous

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lecoindubonsens
Charger d'autres écrits dans economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les restos du cœur en difficulté : quel est le véritable scandale ?

Les restos du cœur en difficulté : quel est le véritable scandale ?   Comme l’impress…